Vigilance sur les chantiers routiers

En 2021, nous faisons face à un enjeu de société soit le manque de temps. Comme le dicton le dit, nous sommes constamment en course contre la montre. Que ce soit pour les enfants, le travail, les courses ou le boulot, c’est inévitable. Le problème qui se rattache à ce stress qu’on s’inflige, et ce, dans le seul but de ne jamais décevoir et d’être à la hauteur de notre agenda extrêmement chargé, c’est la distraction.

Cette distraction nous fait oublier les valeurs fondamentales de la vie. Entre autres, le bien-être et la sécurité d’autrui. Imaginez-vous un instant, sur le retour du travail, en direction de l’école pour aller chercher votre plus vieux pour ensuite vous rendre à la garderie chercher votre plus jeune. Vous prenez le chemin habituel et BOOM un bouchon de circulation. Vous voyez au loin qu’il semble y avoir un chantier de construction avec des fameux gros cônes orange.

À ce moment précis, vous ressentez une frustration, votre niveau de stress augmente en sachant que vous arriverez probablement en retard à la garderie. Certains d’entre nous vont garder cette colère à l’intérieur et d’autres vont accélérer d’un pas de course près du chantier de façon dangereuse et sans aucun remords avec à la limite, un doigt d’honneur. Pour tous ceux qui agissent ainsi, sachez une chose, pour ma part je ne vous en veux pas.

Pourquoi vous me direz? Parce que moi-même, avant de travailler dans ce domaine, j’agissais de la même façon. J’en suis aujourd’hui tellement désolé et je me sens égoïste d’avoir agi ainsi. Dès mes premières journées à travailler en signalisation, j’ai compris ce qu’un travailleur pouvait ressentir de l’intérieur du chantier, cette crainte de recevoir un objet qu’un automobiliste pourrait lancer par colère, se faire heurter par un conducteur qui envoie un simple texto à sa conjointe sur le retour à la maison pour l’aviser qu’il est en route. Bref, c’est à ce moment que j’ai compris que chaque personne à l’intérieur d’un chantier avait sa propre histoire, ses propres valeurs et méritait de revenir sainte et sauve à la maison.

Pour ma part, depuis mon expérience de travail dans le domaine, je peux vous garantir qu’à l’approche d’un chantier de construction, je ralentis et je prends mon mal en patience par respect pour ses travailleurs en prenant en considération la vie de ce travailleur et en pensant qu’il a probablement une famille qui l’attend à la maison.

J’espère que ce petit partage aura un impact positif sur votre conduite lorsque vous passerez près d’un chantier de construction.

Nos travailleurs travaillent fort et méritent de retourner chez eux à la fin d’une journée de travail tout comme vous afin d’y retrouver leurs familles.

Le dernier commentaire et 39 autres commentaires nécessitent d’être validés.
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *